Les travaux du mois
 
  Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Hiver
  Préparation & entretien
  Le potager bio
 
 



Préparation et entretien


Le secret pour réussir la culture de ses légumes se résume en plusieurs actions primordiales :
• choisir les variétés les mieux adaptées à son sol et à sa région,
• suivre un calendrier réaliste par rapport au climat local,
• bien préparer son sol, le protéger et l'entretenir,
• puis surveiller vos plants, prévenir les maladies, et soigner si nécessaire.

Pour les 2 premiers critères (choix des variétés et date de plantation) votre revendeur (jardineries, producteurs locaux ou par vente à distance) saura vous conseiller.

Ensuite c'est à vous de jouer !


Le travail du sol

Pour un petit potager sans bêcher ...

Depuis quelques années la mode est au potager surélévé. Esthétique et facile à mettre en oeuvre (4 planches épaisses non traitées, 8 vis) tout en évitant le travail de la terre (on remplit d'un bon terreau, si possible mélangé à de la terre).

Important : disposez toujours vos carrés sur la terre (même directement sur l'herbe) car l'eau et les micro-organismes présents dans le sol seront nécessaires à la vie du mini-potager.

D'autres infos : conseils sur Rustica.fr

Autre idée : sur votre terrasse vous pouvez cultiver vos plants (tomates, poivrons, fraisiers, aromatiques ...) en pot !

La terre doit être retournée en automne sur 15 à 20 cm par bêchage (fourche bêche) ou labour. Les mottes éclateront sous l'action du gel et de la pluie.
On peut ensuite épandre du fumier ou du compost, bien décomposés, qui subiront notamment l'action bénéfique des lombrics et des très nombreux microorganismes du sol. Il est déconseillé de laissé le sol nu l'hiver, notamment à cause de l'érosion.
Une fois ressuyée au printemps, la fourche et le râteau, ou le croc, vous permettront d'émietter la terre en surface. Retirer les pierres et mauvaises herbes restantes.

Un potager même en sol difficile
Pour les sols lourds jamais travaillés, une technique de préparation, appelée "défonçage", permet d'ameublir considérablement le sol.
Avec une bêche creusez une tranchée de 20 cm de profondeur (dans la largeur ou longueur de votre potager) en metttant la terre sur le côté (sur la surface non utilisée). Faites le en début d'automne lorsque le sol est peu humide.
Remplissez la fosse de terreau ou mieux, de compost, sur plus de la moitié de la hauteur puis recouvrez celle-ci avec la terre de la tranchée suivante. Finissez en remettant la terre extraite de la 1ère tranchée sur la dernière. Recouvrez d'un paillis fin ou d'amendement pour passer l'hiver.
Au printemps, alors que l'eau et le gel auront "cassé" les mottes, ajoutez du sable et à nouveau un amendement puis retournez le sol pour les mélanger avec la couche inférieure.
Ce travail permet aussi de relever le niveau du sol (culture en butte) et ainsi de limiter l'humidité stagnante (propre aux sols lourds) et donc les risques de maladies.


Il existe des méthodes dîtes "bio" ou TCS (technique de cultures simplifiées) qui permettent de moins perturber la vie du sol, mais ne conviennent pas à tous les terrains et cultures.
Pour en savoir plus : consulter notre rubrique potager bio.


La mise en place

Ecartements entre lignes
et entre plants
Espèces
Ecartement
entre lignes
Ecartement sur la ligne
Betterave
40 à 50 cm
15 cm
Cerfeuil
20 cm
Chou
30 à 60 cm
30 à 70 cm
Concombre/ cornichon
1 m *
1 m *

Courge/potiron

1 à 2 m *
1 à 2 m *
Epinard
25 à 40 cm
15 cm
Laitues
30 à 40 cm
20 à 30 cm
Oignon
15 à 20 cm
10 cm
Persil
30 cm
30 cm
Poireau
30 à 40 cm
15 cm
Tomate
60 à 80 cm
60 à 80 cm

Profitez de l'hiver pour préparer le plan de votre potager car il est important de respecter 2 règles essentielles : les distances de plantation et les associations de légumes / rotation de cultures.
Les tableaux fournis dans ce chapitre vous aideront à optimiser votre plan.

Cultiver ensemble les plantes qui ont les mêmes besoins revient à les mettre en conflit. Mais à l'inverse certaines plantes produisent des nutriments (comme l'azote) qui peuvent profiter à d'autres voisines.
Nous vous invitons à consulter plus bas le tableau des associations judicieuses .

Recultiver une plante (ou de la même famille) au même endroit appauvrit le sol en éléments spécifiques à celle-ci.
De plus, maladies ou ravageurs peuvent être encore présents dans le sol, favorisant ainsi une nouvelle contamination. C'est donc naturellement que la rotation des cultures s'impose (elle est même obligatoire pour les professionnels dans le cas de certaines maladies).

On organisera cette rotation en fonction des 6 groupes :
- légumes tubercules (pommes de terre, topinambour),
- légumes racines (radis, carottes, navets,...),
- légumes feuilles (épinard, salades, choux, poireau...) consommateurs d'azote,
- légumes graines de la famille des légumineuses : haricot, pois,...) qui apporte de l'azote,
- légumes fruits (tomate, aubergine, courges...) consommateurs d'azote ,
- légumes bulbes (aïl, oignon,...).

La plantation
Les plants proposés dans le commerce vous permettent de planter et/ou de récolter presqu'au long de l'année. Notre rubrique "les plants" vous permettra de trouver les légumes que vous souhaitez récolter ou planter à une période précise (comme par exemple les salades à récolter en hiver).
Notez aussi que cultiver sous châssis ou contre un mur orienté sud vous permet de planter plus tôt.

Quelques conseils de plantation :
- humidifier les plants avant de les mettre en terre (les tremper totalement 15 à 20 min.),
- tasser la terre autour du plant,
- laisser le haut de la motte légèrement dépasser du sol (1 cm) pour éviter la pourriture du collet,
- arroser fréquement la motte au début pour favoriser la reprise des racines, puis ultérieurement, arroser moins souvent mais plus largement au pied des plants pour faciliter l'enracinement.


L'entretien
Le paillage se révèle être la solution pour vous faciliter la tâche : réduit la fréquence d'arrosage, limite les mauvaises herbes et fournit, en se dégradant, de la matière organique essentielle à la terre et donc à la bonne santé du potager, à l'amélioration de sa texture.
Pour en savoir plus : consulter notre rubrique potager bio.

Autrement, le potager nécessite les gestes classiques :
- Désherber pour réduire la concurrence des mauvaises herbes : sarcler ou les arracher à la main.
- Biner la terre pour casser la croûte et permettre à l'eau de descendre aux racines.
- Arroser le soir en période chaude. Mais le matin quand les nuits son fraîches. Et toujours au pied des plantes (sur les feuilles vous augmentez les risques de maladies).
- Surveiller vos légumes et surtout leurs feuilles : retirer et brûler (ou jeter) les éléments malades (qui jaunissent, blanchissent ou noircissent).
Consulter nos fiches de la rubrique "les plants" pour vous aider à définir les maladies ou bien votre jardinerie pour connaître les solutions phytosanitaires.